Ce mois-ci j’ai lu…

Et oui, comme tu le sais, la lecture fait partie de nos nombreux passe-temps. Il y a des moments où j’ai plus le temps que d’autres ou bien davantage envie de me plonger dans un livre. Bref… ce mois-ci j’ai lu:

  • La Route de Cormac McCarthy:

Dans un univers apocalyptique, nous suivons le quotidien d’un père et de son fils pour survivre dans ce nouveau monde sans couleur, sans âme et presque sans bruit.

Pourquoi j’ai aimé: Si j’ai été quelque peu perdue au début du roman (rythme, dialogue, récits entremêlés) je me suis vite laissée gagner par l’ambiance et l’histoire de ce couple père-fils. Moi, la fan de The Walking Dead j’ai pu appréhender une autre manière d’imaginer la fin du monde, une autre façon de l’aborder et d’en parler et j’ai été convaincue! A lire sans hésiter! (A noter, la version film est aussi extra et Viggo Mortensen est à couper le souffle dans le rôle du père.)

La Route.   18405459_10212973058506238_1185313339_o

 

  • La Vie en Rosalie de Nicolas Barreau:

« Rosalie, jeune propriétaire d’une coquette papeterie au cœur de Saint-Germains-des-Prés, passe ses journées à peindre les voeux des autres sur des cartes postales en attendant que les siens se réalisent. Jusqu’au jours où Max Marchais, le célèbre auteur de romans jeunesse débarque dans sa boutique pour lui proposer d’illustrer son nouvel album Le Tigre Bleu. Rosalie est comblée! Mais c’était compter sans l’irruption d’un professeur de littérature américain qui assure que ce conte lui appartient. Commence alors une enquête haletante pour démêler le mystère qui entoure le manuscrit. Une promenade savoureuse et romantique dans un Paris littéraire où le destin et l’amour s’écrivent à l’encre bleue. »

Pourquoi j’ai aimé: J’avais gagné ce livre via la page Instagram de Le livre de poche (que je vous recommande vivement de suivre) et c’était une vraie belle découverte. Ce roman se lit tout seul et je l’ai dévoré avec beaucoup de plaisir. Les personnages sont attachants, l’histoire attrayante et la plume de Nicolas Barreau est non seulement très habile mais aussi pleine de poésie.

La vie en Rosalie18360534_10212973048945999_145556752_n

 

 

  • Station Eleven d’Emily St. John Mandel.

« Un soir d’hiver à l’Elgin Theater de Toronto, le célèbre acteur Arthur Leander s’écroule sur scène, en pleine représentation du Roi Lear. Plus rien ne sera jamais comme avant. Dans un monde où la civilisation s’est effondrée, une troupe itinérante d’acteurs et de musiciens parcourt la région du lac Michigan et tente de préserver l’espoir en jouant du Shakespeare et du Beethoven. Ceux qui ont connu l’ancien monde l’évoquent avec nostalgie, alors que la nouvelle génération peine à se le représenter. De l’humanité ne subsistent plus que l’art et le souvenir. Peut-être l’essentiel. Entre l’avant et le présent, Station Elevenentrelace sur des décennies la destinée de personnages inoubliables. »

Pourquoi j’ai aimé: Encore de la fin du monde me direz-vous, c’était tout à fait un hasard pour ce livre que l’on m’a prêté sans vraiment me donner de détails. Un sans faute pour ce roman qui captive du début à la fin. Oui le monde est encore mis à mal, mais les personnages sont tour à tour attachants et bouleversants et c’était une déception à chaque fois pour moi que de changer de personnages à chaque chapitre ou presque et toujours un bonheur de les retrouver plus loin, dans le présent ou dans le passé. Un mélange dans le temps mais un mélange merveilleusement bien tenu.

Station Eleven18362443_10212973056946199_1286318183_o.jpg

 

 

Et vous, qu’avez-vous lu dernièrement? Connaissez-vous un de ces trois livres? En avez-vous à nous recommander?

 

Laura.

Publicités