Ce que j’ai vu, lu et entendu

Me revoici aujourd’hui avec un article plus « culturel » vous faisant part de mes découvertes film/série, livre et musique du moment ! Ca doit être la période, l’heure des bilans qui me donne envie de faire des « favoris du moment »…quoique j’ai toujours aimé en partager en fait.

Ce que j’ai vu :

a4a330034db2c7d561b6e32940eb6540.jpg

Il s’agit d’un homme qui s’occupe de sa nièce, à la mort de sa mère. Il va tout faire pour l’élever, l’éduquer avec des principes qui lui tiennent à coeur et notamment celui de ne jamais gâcher son enfance et donc sa vie. Oui mais voilà, Mary est une petite fille extra-ordinaire et l’adaptation à la « normalité » va lui causer bien des maux.
Ce film m’a tellement ému malgré quelques évidences, le jeu des acteurs est vraiment bien et la petite est extrêmement touchante. J’ai également beaucoup aimé le jeu des personnages secondaires, toujours justement interprété.
Bref, je vous le conseille à 100%, idéal pour un dimanche aprem sous un plaid !

Ce que j’ai lu :

d58fd13dd389f84425a712b642fe86f6

Je suis une fan de cet auteur depuis son livre Le chuchoteur ! Pour celui-ci on sort de la série du Chuchoteur (le 3ème tome est sorti début octobre !!!!!) et on découvre l’histoire de Marcus, un homme sans passé depuis qu’il a perdu la mémoire et de Sandra jeune enquêtrice qui a vu sa vie chamboulée depuis la mort suspecte de son mari. Marcus est le seul à pouvoir élucider une affaire de kidnapping quant à Sandra, après un an de doute, elle se décide à enquêter sur la mort de son mari. Leurs routes vont se croiser et ils seront tous deux partager entre pardon et vengeance.

Ce qui m’a tout de suite plus dans ce livre, c’est que dès la première page nous sommes plongés au coeur de l’intrigue. Bien souvent, il faut 2/3 chapitres avant de commencer véritablement l’histoire et surtout s’y mettre dedans. L’intrigue est efficace et nous tient en haleine du début à la fin ! Si je dois mettre un bémol, je le mettrai sur la densité des informations au milieu de l’intrigue qui nous perd un peu…le personnage principal est d’ailleurs lui-même perdu…

Si vous chercher un thriller efficace, qui vous transporte dans l’univers de Rome courez-y sans douter une seule seconde !

Ce que j’ai entendu :

Capture.JPG

Bon c’est clairement mon obsession du moment, je l’écoute en boucle !!! Tout le monde devrait la connaître et on devrait passer nos journées à la chanter en coeur…non je ne suis pas du tout extrême !! Mais écoutez-la et on en reparle après, promis vous succomberez !

Et vous, qu’avez vous vu, lu et entendu ces derniers temps ?

Justine

Publicités

Mes 5 indispensables make up du moment

L’autre jour en me maquillant j’ai remarqué que j’utilisais les mêmes produits quotidiennement depuis plusieurs semaines maintenant, ce qui signifie que ce sont devenus mes indispensables make up du moment – d’où le titre…logique tout ça tout ça !!!

Je ne mets pas tous les jours du fond de teint, même si celui-ci est le même depuis plusieurs mois finalement, mais j’ai choisi de vous montrer mon indispensable teint, mon correcteur. Il me facilite pas mal la vie, il a donc pleinement sa place ici ! Il s’agit donc de L’accord Parfait de l’Oréal en teinte 2N – Vanille que vous pouvez trouver dans n’importe quelle grande surface. Sa texture et son applicateur matchent parfaitement pour ma nature de peau et je n’ai jamais constaté d’effet « plâtre » ! Je ne le poudre pas forcément, c’est un peu en fonction du rendu souhaité. La couvrance est moyenne et sa tenue est correcte, puisqu’en fin de journée je ne me transforme pas en panda. Toutefois si vous voulez enchaîner avec une soirée de folie, il faudra en remettre un petit coup !

Pour continuer avec le teint, je mets un coup de blush reçu dans une box (je ne sais plus laquelle…mais je pense qu’il devait s’agir d’une Birchbox !) : j’ai donc jeté mon dévolu sur le Beyond Nude envoûtante de NYX. Il est clairement orangé, et de primes abords je me suis dis qu’il n’irait absolument pas avec la carnation de ma peau. Finalement, il a des sous tons de corail et je l’adore ! Effet bonne mine assuré !

Enfin, pour terminer avec mes indispensables make up pour le teint j’utilise l’enlumineur reçu dans une Prescription Lab (il me semble – mémoire de poisson rouge) de la marque DWTN Paris. Il est 97% d’origine naturelle ce qui n’est pas négligeable bien que je ne sois pas forcément ultra regardante sur les compos. Il est cuivré et je le trouve sublime pour un make up quotidien en petite dose (je force un peu plus si besoin de quelque chose de plus soutenu).

Passons aux yeux ! Je ne mets pas forcément de choses folles sur mes yeux, mais j’aime pouvoir faire des make up plus ou moins soutenus en fonction de ce que je dois faire dans la journée (et soirée) ou juste en fonction de mes humeurs d’ailleurs. Et pour cela, la palette Modern Renaissance d’Anastasia est parfaite ! Elle possède toutes les teintes qui vont avec mes yeux (enfin je trouve !), et il y a des mates et des satinés pour varier les plaisirs. Bref, elle a clairement détrônée les Naked d’Urban Decay et ça depuis plusieurs mois maintenant (il n’y a qu’à voir son état…oups !!!).

Le dernier indispensable pour moi serait mon mascara du moment à savoir le Diorshow de Dior (reçu également dans une box…comme quoi !). J’aime beaucoup sa brosse et surtout le rendu sur mes cils : il les allonge, ne fait pas de paquet et ne fait pas too much. alors bien sûr il s’agit d’un échantillon, il faudrait voir si le full size fait le même effet, et je testerai certainement puisque je l’adore !

Et pour vous, quels sont vos indispensables make up du moment ?

Justine

 

Billet d’humeur: J’ai la flemme de me remettre au sport!

Tout est dans le titre!

Bébé a débarqué il y a 7 mois et depuis, à pars mes séances de rééduc’ du périnée (sisi, crois-moi ça compte comme activité sportive!) et quelques abdos par-ci par-là (et je ne compte pas le porté de bébé etc) je n’ai pas refais de sport. En fait, si je devais être honnête, je n’ai jamais été une grande sportive. Le jogging, à part me servir de second pyj’ ne sert clairement pas à grand chose (ah si! à faire le ménage peut-être).

disa.gif

Mais voilà, j’ai clairement besoin de me défouler, de me vider la tête, d’aller chercher des idées dehors et moi qui ADORE l’automne, j’ai besoin de respirer l’air frais =) (comprendra qui pourra!) Et puis surtout, j’ai besoin de me sentir mieux dans mes baskets ^^

giphy.gif

Seulement voilà, je n’arrive pas à me motiver! Ni même à me fixer un objectif. Et j’envie tellement toutes celles qui se bougent le c** alors qu’il ne tient qu’à moi de mettre mes pompes et sortir!

Bref, aujourd’hui c’était un billet d’humeur qui était comme un coup de pied au derrière pour moi!

Si quelques unes ont des conseils pour devenir une apprentie sportive-joggeuse, je suis preneuse!

peace.gif

 

Laura.

Mission: don de lait maternel.

Il y a  des choses qui changent lorsque l’on devient maman. Avant que ma poupette ne naisse, je ne savais pas si j’allais allaiter ou non et avant de la concevoir je refusais catégoriquement l’idée même d’allaiter! Trop pudique pour ce genre de chose, trop immature pour imaginer nourrir un enfant ainsi…

giphy.gif

Bref je n’aurais pas miser un centime sur le fait d’allaiter mon bébé (mais surtout de le faire aussi longtemps!) Nous sommes aujourd’hui à presque 7 mois de sa vie et tout autant de mois d’allaitement.

Mais s’il y a bien un truc sur lequel je n’aurai pas parié, c’est sur le fait de me lancer dans le don de lait maternel! Allez, je te raconte comment ça m’a pris et je t’explique en quoi ça consiste!


Mess début sur l’allaitement, tu peux les lire ici! Chéri chéri et moi avions prévu un week-end avec des copains 4 mois après la naissance de bébé. L’allaiter signifiait devoir tirer mon lait afin de pouvoir la laisser en garde à mes parents et ne pas couper ce lien avec un lait artificiel. Je me suis forcée, (et je n’exagère rien!) à tirer consciencieusement 80ml de lait par jour durant 2mois afin d’être sûre qu’elle ne manquerait pas! Heureusement que j’avais du matos de qualité parce que bonjour la corvée! J’avais clairement l’impression d’être une vache… l’horreur!

vacg=he.gif

Une fois ma mission accomplie, je partais sereine (enfin presque… pas simple de laisser mon petit machin durant 2 jours!) en week-end. Ma super sage-femme m’avait tout de même conseillée de partir avec mon tire-lait, m’expliquant que je risquais d’avoir besoin de « faire le vide » quelque fois durant le séjour si je ne voulais pas être mal.

Quelques fois? Non, toutes les 3h serait plus juste à vrai dire! Oui, parce qu’apparemment mon corps avait clairement décidé que je me comporterai comme une brave laitière qu’il faudrait traire archi régulièrement… l’horreur! Ce week-end là nous sommes allés voir Ed sheeran en concert (vas-y, déteste moi!^^) et avons enchaîné sur une journée à Disney le lendemain. Si j’ai pu tenir le temps du concert sans exploser, la journée chez Mickey a clairement été une catastrophe pour ma pudeur, ma fierté etc… J’ai tiré mon lait à côté de presque toutes les attractions (quitte à en devenir une, cachée derrières les plantes, arbres et décors que je trouvais sur le parcours!) et souffert toutes la journée (ou presque!) J’aurais pu tenir un stand de milkshake 100 pourcent bio … (j’aurais fais fortune!)! La honte!

200

 

Voyant la quantité… et le gaspillage fait cette journée là, je me suis dis que ce serait peut-être pas mal de faire don de ce trop plein de lait et je me suis mise à chercher comment il était possible de faire! J’ai contacté le lactarium de ma région et étais mise en relation rapidement avec une collectrice qui est venue m’expliquer en détails comment se passait le don de lait en France. J’ai répondu à un questionnaire de santé validé par mon médecin traitant, j’ai effectué une sérologie, on m’a donné les mesures d’hygiène à suivre et hop! Je me lançais.

ob_66cb0a_don-de-lait-maternel.jpg

Oui, il y a quelques contraintes mais une fois lancée, tout est simple et puis, on est soutenues dans la mission et ça c’est top!

Finalement, allaiter m’aura donné de bien belles émotions et de bien belles missions!


Si tu as des questions plus précises, des interrogations, écris-nous! Je me ferais un plaisir de répondre.

Laura.

Premier noël… on y pense maintenant?

Ok, on est début Octobre, les feuilles commencent tout juste à se décrocher et il fait seulement un peu plus froid le matin, mais! j’adore Noël et je pense que je vais adorer celui ci en particulier! Et oui, ce sera le premier de notre Little, le premier où l’on jouera au Père Noël et on se languit déjà de faire les boutiques =)

Poupette chérie aura 9mois à ce moment-là et j’ai donc commencé à regarder ce que nous pourrions mettre sous le sapin. Je pensais que la tâche serait aisée: ERREUR! 9 mois, c’est un peu l’âge ingrat côté jouets… Trop grande pour les jouets premier âge (le hochet… ça va deux secondes!) mais trop petite pour les jouets estampillés 12 mois et +!

nervous chewing gum GIF

Alors, qu’est-ce qu’on offre à un petit bouchon de cet âge là?


 

Côté livres:

 

Côté jeux:

Accessoires:

 


Voilà pour ce petit tour rapide. A cet âge là, les jouets ne sont pas les seules choses à offrir à un bébé, et puis, la première bougie sera encore l’occasion de  dénicher des jouets qui cette fois seront bel et bien adaptés à notre poupette!

Et toi, as-tu déjà fais la wishlist de Noël? Des idées? Des suggestions?

N’hésite pas à nous poser des questions, les coffres à jouets et les bouquins, ça nous connaît  =)!

Laura.

Sélection de sacs à – de 60 €

J’ai clairement un faible pour les sacs (entre autre…on est d’accord !) et quoi de mieux que la rentrée pour se faire plaisir avec un joli sac ! En revanche, la rentrée engendre de nombreux frais, et, ne me remerciez pas, j’ai pensé à vos portes-monnaie en faisant une sélection de sacs à – de 60 € sur le site d’asos.

 

Sac camel – Pimkie – 26,99 € / Sac rouge avec perles – Ivyrevel /
Sac noir avec pochette – Asos Design – 34,99€ / Sac bordeaux – Accessorize – 35,99 € /
Sac rouge – Asos Design – 30,99 €

Sac rose – Pieces – 32,99 € / Sac navy – Warehouse – 45,99 € /
Sac bordeaux – Pieces – 40,99 € / Sac rouge – Aldo – 58,99 €

 

Et vous, vous avez des coups de coeur maroquinerie pour cette rentrée ?

Justine

Je ne suis pas une mère parfaite…

Rien que d’écrire le titre… je me sens coupable, j’angoisse, je sens les yeux inquisiteurs, les jugements venir… Mais j’avais besoin de l’écrire ici, de jeter ça ici, d’avoir des retours, d’être entendue, de me trouver des alliées ! Le constat qui fait mal dans ce titre d’article… Regarder derrière moi et lancer un regard honteux à celle que j’étais, enceinte, et qui croyait être aussi super-méga-géniale que les autres…

Presque six mois que bébé fait partie de nos vies, même si elle est principalement dans la mienne. Je m’explique : je suis maman à la maison (préparation capes pour celles qui ne le sauraient pas), papa bosse, mes amies aussi, bref, je vis en duo avec ma little.

30123961_10216035522665928_4602986575054241792_o

Six mois faits de bonheurs intenses, de joies indescriptibles, d’amour débordant et dégoulinant ! Mais il y a aussi les jours sans… sans le bonheur, sans la joie, (avec l’amour bien-sûr, ça va de soi !), mais sans le peps qui m’anime normalement.

Ces jours-là, ses pleurs s’enchainent, les crises se multiplient et se conjuguent à deux et la tension monte, grimpe et nous ronge toutes les deux !

Ces jours-là, je ne veux plus… plus être auprès d’elle, plus l’entendre, plus me dévouer corps et âme… je voudrais pouvoir fuir à toutes jambes et hurler, et pleurer, et n’écouter que mes maux à moi. Mais je ne peux pas… je suis maman moi !

Ces jours-là je culpabilise (autant qu’en écrivant maintenant). Je suis en colère contre moi, contre elle, et je pense à toutes ces mamans géniales, ces mère-veilleuse qui font tout mais surtout tout bien… Ces mamans qui inondent les réseaux sociaux et qui nous montrent leurs vies, réelles ou pas et qui me rongent les jours gris… ! Mais si, les jours gris, vous savez, ceux:

  • où la nuit a été trop courte

  • où la tétée fait mal

  • où bébé hurle sans que l’on arrive à l’apaiser

  • où le moindre problème prend une ampleur insoupçonnée.

  • où la maison ressemble à un champ de batailles

Ces jours-là je culpabilise de n’avoir pas eu la patience de parler avec un ton calme et pausé et de l’avoir laissé pleurer dans son lit (2 fois en 6mois, ne me jugeait pas trop vite!)

J’aimerais être cette mère instagram, qui a tout l’attirail de chez Montessori et qui sait mieux que tout le monde comment gérer ce tout petit qui peut devenir un tyran aux grands yeux innocents. J’aimerais être celle qui fait des petits plats parfait comme Caroline Ingalls et qui a une maison tenue impeccablement, qui a le temps de s’occuper d’elle et de garder le cap, tout le temps !

Moi, je ne sais pas faire ça et peut-être que je ne saurai jamais… et qu’en pense ma si petite devant une maman qui parfois perd pieds ? Et la société qu’en dit-elle?

Est-ce qu’être une vraie maman c’est ressembler à celle qui a des enfants tout beaux, tout bios ?

Suis-je si mauvaise lorsque j’aimerais une journée entière pour réviser ce concours que je fais pour moi ?

Et si je pense à moi, juste pour cette fois, serais-je une mauvaise mère ?

Comment- elles faisaient, les mamans d’avant ? Quand on ne les culpabilisait pas sans arrêt ? Quand elles n’avaient pas cette petite fenêtre si grande ouverte sur le monde, qui vient pourtant faire de si terribles courants d’air à en claquer les portes de mon cœur, quand tout va mal ?

Je me sens parfois si seule… Quand je ramasse 40 fois le même jouet, que je range cette maison pour rien, que les piles de linges s’entassent, que j’en ai assez de chanter des chansons à 23h en marchant dans la maison, seule… quand elle hurle alors que je me suis dévouée corps et âme depuis le premier souffle… quand elle me pince et m’arrache les cheveux et que je suis si fatiguée que cette douleur semble démesurée. Je pourrais dire à papa de prendre le relai, de m’aider, mais quand il est si tard, qu’il s’est usé de sa journée, je n’ai pas le coeur de le tirer du lit (il le ferait pourtant, je le sais!)

Suis-je donc seule à avoir un feed non instagrammable/ imparfait et à avoir donné une compote de pommes du supermarché (une fois) à bébé?

MissMuriel-conge_maternite.jpg

Ce soir, j’écris comme ça, les mots sortent sans discontinuer et je voudrai dire à ma si petite que je l’aime plus que ma propre vie mais que je ne suis pas cette maman de magazine… Parfois, je n’aurai pas la patience et parfois je serai fatiguée. Je n’ai pas envie de lui promettre que je serai parfaite, je ne l’étais pas avant… à moins d’une baguette magique, cela ne changera pas, je crois.

Je suis cette « femme » mal coiffée, avec des cernes bien larges, des abdos tout mous et à la tenue plus qu’approximative… N’ayez pas pitié… J’ai de la chance, je le sais ! Avoir cette petite poulette, nous, on en rêvait ! La cajoler, la chouchouter et l’aimer (fort fort fort!)

Cet amour qui dévore dans tous les sens du terme m’angoisse et me remplit tellement que je perds mes repères et que ma boussole ne me sert plus à rien. Avant, j’avais tant de principes… Bien vite balayés par la vraie vie, celle où nous sommes (vraiment!) des parents.

Alors, dans ces moments où je me noie, je pense aux mamans solos qui affrontent les difficultés, à ces parents qui le deviennent sans l’avoir voulu (parce que oui, ça arrive!) et je me dis que je peux y arriver moi aussi, que je ne suis pas si mauvaise dans mon rôle : les sourires de ma chouquette en sont une preuve (non?) Et puis, j’ai de la chance, j’ai un allié de choc pour m’aider et me lancer une bouée quand je suis sous l’eau… (super papa, si tu passes par là, merci <3)

Si toi aussi tu te morfonds parfois, que tu as des jours gris (ou d’une toute autre couleur =) ), si ce bébé était voulu à fond mais que tu te demandes si tu étais bien faites pour ce rôle là, regarde, coucou !, je suis là !

40790105_2180254895554414_8524813017957793792_n.jpg

Mais terminons sur une bonne note, « après la pluie vient le beau temps » et heureusement que ces mauvais moments ne sont que ponctuels et bien vite oubliés, par le regard de nos merveilleux bébés ❤

(Et si vous chercher un livre pour vous donner de la force, je vous recommande le livre jeunesse Mon amour qui explique si bien aux petits mais aussi aux grands, la complexité du sentiment dans la relation parents/ enfants !

De tout mon cœur.

Laura.